Connaissez-vous ces statues surprenantes de Bordeaux ?

Vous êtes déjà passé devant, quelque peu surprenantes, la première fois vous vous êtes demandé ‘’mais que font-elles là ?’’

Petit tour d’horizon des oeuvres d’art bordelaises insolites !

 

Majestueux, imposant et Bleu ?

Le Lion de Stalingrad est une statue située sur la rive droite, qui depuis déjà 10 ans trône sur la place du même nom. ‘’Mais que fait-il là ?’’. Crée par Veilhan et installé en 2005. Le Lion de Bordeaux, du haut de ses 6 mètres, veille sur la ville avec une posture à la fois dominante et protectrice.

La couleur de la sculpture se fondrait, pour l’artiste, avec le ciel. De plus, celle-ci adoucit son style contemporain, et crée une cassure avec la pierre blonde des bâtiments environnants.

Statue du Lion La Bastide Bordeaux

Sur la place de la Victoire, avez-vous déjà remarqué que la colonne n’est pas droite ? Connaissez-vous la signification de ces tortues ?

La colonne en marbre rose possède en effet une forme en colimaçon montante dite hélicoïdale rappelant une branche de vigne qui monte vers le soleil. A ses pieds, nous retrouvons deux tortues qui semblent se promener sur la place. Ces tortues incarnent la longévité et la durée. Leurs carapaces décorées de grappes et de monnaies antiques rappellent la connexion entre le vin et Bordeaux depuis l’époque romaine.

Le saviez-vous ?

Cadeau de la France aux Etats-Unis, en l’honneur du centenaire de leur indépendance. il y en à une à New York, ainsi que de nombreuses répliques dans le monde entier : Las Vegas, Paris, l’Espagne, le Mexique, le Canada, mais aussi à Bordeaux.

Et oui, il y a bien une Statue de la Liberté dans notre ville. Située place Picard, elle avait été offerte en 1888 à la ville par le sculpteur Auguste Bartholdi, créateur de la véritable statue.

Malheureusement, celle-ci fût détruite par les Allemands en 1941, elle fut fondue afin de fabriquer des armes en cuivre. En 2000, on décida de la recréer cette fois-ci en résine.

L’une des statues les plus étonnantes de la ville est Sanna. 

Place de la comédie, à côté du grand théâtre, Sanna est un visage féminin de 7 mètres de haut en fonte de fer. Une véritable illusion visuelle élaborée par Jaume Plensa.

Elle apparaît sur la place en 2014 à l’occasion d’une exposition d’œuvres de l’artiste dans la ville. Elle avait sa jumelle, Paula, qui se trouvait devant la cathédrale Saint-André, place Pey-Berland. Toutes deux furent créés spécialement par l’artiste pour la ville de Bordeaux. Nous pourrons l’admirer jusqu’en 2021, où elle sera rendue à son propriétaire.

 

Si vous avez le temps de vous balader le long du Cours Victor Hugo, le nez en l’air, vous aurez l’opportunité de voir une scène étonnante. Une voiture dangereusement perchée au-dessus du sol.

La Jaguar verte est, en fait, une œuvre d’art de Jean-François Dosso, installée en 1993 lors de la rénovation du parking.

Plusieurs mythes entourent cette œuvre. Les architectes auraient imaginé la voiture de James Bond lors d’une cascade ! On dit aussi qu’ils souhaitaient reconstituer un accident qui s’est réellement déroulé à l’étage du parking Victor Hugo. Quoiqu’il en soit son but reste de casser la monotonie de la façade et de créer un signe de reconnaissance immédiat du parking.

Rassurez-vous la voiture ne risque pas de tomber.

Belle balade insolite à Bordeaux !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.