Bordeaux original : enquête sur des rues aux noms d’animaux !

Bordeaux est une ville où il est toujours bon de flâner, et si l’on prend le temps d’observer, nous trouvons des pépites !

Voilà ici quelques rues avec des noms spécifiques : des noms d’animaux. En effet, certaines rues, notamment de l’époque médiévale, nous racontent des histoires bien particulières…

Commençons par la rue des Trois-Conils. Située à quelques pas de l’Hôtel de Ville, elle révèle aux connaisseurs la présence du  lapin. Ancien mot gascon, ce nom lui est attribué grâce à une auberge installée depuis fort longtemps et qui était réputée pour sa cuisine : potages, poissons de mer, tourterelles, et bien sûr, du lapin. Le nom ne s’est pas perdu quand, en 1697, un chapelier s’est installé dans la rue et a affiché son enseigne “Aux Trois Lapins” !

À l’extrémité de cette rue, vous pouvez trouver le centre Jean Moulin. Cette ancienne Caisse d’Épargne a été reconvertie pour laisser place à un centre dédié à la Résistance française. Depuis janvier 2018 et jusqu’en 2022, il est fermé pour rénovation.

Dans cette rue, vous apprécierez également l’architecture de la Chambre Syndicale des Employés de Commerce de Bordeaux, qui s’est transformée en hôpital militaire bénévole pendant la Première Guerre mondiale.

Passons à présent à une rue que les habitants de Bordeaux connaissent bien : la rue du Loup. Liaison entre la place Pey Berland et la rue Sainte-Catherine, jusqu’à, ensuite, la porte Cailhau, cette rue intrigue. Elle existe depuis le XVe siècle, et elle eut de nombreuses appellations à travers le temps, la plus connue étant la rue Saint-André, en hommage à la cathédrale Saint-André (place Pey Berland).

Mais, pas d’inquiétude, elle n’a jamais abrité de loups ! Son nom vient, comme la rue des Trois-Conils, de l’enseigne d’un pelletier (cnrtl : professionnel(le) en mesure d’apprécier l’origine et la qualité des peaux destinées à la fourrure, sachant les traiter, les travailler et qui en fait commerce sous forme de peaux ou de vêtements) qui avait pour symbole une tête de loup.

La rue du loup abrite un beau bâtiment du XVIIe siècle, l’hôtel de Ragueneau, qui, de 1939 à 2011, a accueilli les archives municipales de Bordeaux. Vous pourrez admirer sa façade et sa cour intérieure, mais surtout sa glycine qui décore l’entrée en fleurissant chaque année !

Certaines rues ont des noms révélateurs, mais d’autres ont des noms trompeurs… La rue du Mulet en fait partie ! Cette rue n’est pas appelée ainsi à cause d’un quelconque passage de mulets dans les rues étroites de Bordeaux, mais en hommage à la famille Mulet, qui a vécu au XVIe siècle. C’était une famille de parlementaires, assez fortunée pour recevoir le nom d’une rue bordelaise.  C’est cette même famille qui construisit le fameux domaine du château Latour, situé dans le Médoc. Dans la famille Mulet, il y a … Romain de Mulet, procureur général au Parlement de Bordeaux et Arnaud de Mulet, conseiller au Parlement de Bordeaux.

 

Crédit image : Pixiz

Cette ruelle, située près des quais, juste à côté de l’église Saint-Pierre et de la porte Cailhau, date du Moyen-Âge, le temps des rues étroites et sombres…  Tout cela afin d’optimiser l’espace dédié aux habitations à l’intérieur des remparts de la ville. Croyez-le ou non, cette ruelle a été élargie en 1819, elle est donc plus grande qu’à l’époque médiévale.

Toutes les explications sur le nom de cette rue ont bien un rapport avec ces animaux : les abattoirs se seraient trouvés à proximité de cette rue, dans l’actuel cours d’Alsace-Lorraine, jusqu’en 1833. De plus, certains pensent que la rue a parfaitement la largeur d’une vache : un jour, une vache se serait échappée avant de se coincer dans la ruelle.

Pour conclure ce petit article, terminons sur une rue un peu éloignée des précédentes, juste à côté de la place André Meunier, cours de la Marne. En effet, à partir de 1833, les abattoirs furent déplacés du cours d’Alsace-Lorraine à la place André Meunier, anciennement appelée place des Abattoirs. Et dans la rue du Mouton… On y vendait le mouton !

Vous ne verrez aucune trace de ce passé dans cette petite rue discrète et très courte. Profitez quand même de votre passage pour flâner dans le marché des Capucins, le plus grand marché de Bordeaux, avec 81 différents commerçants !

Après avoir lu cet article, pensez à jeter un coup d’oeil au nom des rues dans lesquelles vous passez. Vous risqueriez d’avoir des surprises !  😉

Article rédigé par Claire Péan.

 

Abonnez-vous à notre newsletter pour profiter de tous les bons plans bordelais !



découvrez notre guide

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.